Tout ce qu'il faut savoir sur Renault Magnum

renault magnum

Dans le domaine très concurrentiel des poids lourds, on peut dire que Renault Truck a su s’implanter et s’imposer. C’est ce que l’on peut aussi retenir de la gamme Magnum, produite entre 1990 et 2013. Un véhicule dont la production a été interrompue, mais dont le successeur parcourt déjà les grands axes routiers, il s’agit du Renault T.

Evolution de la gamme

La première production du Renault Magnum a commencé en 1990. Le nom que celui-ci portait à l’époque était Renault AE. Le camion était disponible en deux différentes versions, tracteur et porteur. La cabine était de type à plancher plat. En 1991, le véhicule est élu « Camion de l’année », puis l’année suivante, il devient l’AE Magnum. A partir de 1997, la Renault AE Magnum change de nom et devient la Renault Magnum Intégral. Au cours de ces différentes périodes, le camion subit plusieurs changements tant au niveau de sa carrosserie que de son moteur.

En 2000, le Magnum est doté de freins à disque ainsi que de suspension pneumatique. Son moteur devient un 6 cylindres Mack E-Tech à la norme Euro 3. A cette époque, le véhicule était capable de générer 440 à 480 chevaux de puissance avec une boite de vitesse automatique Optidriver II de 12 rapports.

En 2005, Renault propose d’autres changements, notamment au niveau du moteur. Pour son passage à la norme Euro 4, le poids lourd est alors doté d’un moteur DXi 13 inspiré du D 13 du constructeur Volvo. Celui-ci est capable d’atteindre une puissance de 460 à 500 chevaux. La boîte de vitesse est manuelle avec 16 rapports. Ensuite, le véhicule est passé à la norme Euro 5, et une fois de plus, le constructeur français a opéré des modifications. En effet, le camion a été produit en trois versions différentes. Les véhicules pouvaient générer respectivement 440 chevaux de puissance, 480 puis 520 chevaux. Certains modèles de Renault Magnum, notamment hors-série étaient dotés de moteur diesel Cummins d’une puissance de 565 chevaux.

Les hors-séries

Parlant justement de hors-séries, il y en a eu deux. D’abord en 2009, le constructeur avait mis sur le marché la série Route 66 Edition. En effet, il s’agissait surtout d’une véritable campagne de marketing qui a consisté à faire rouler deux Magnum sur ladite route. Puis il y a eu la série de 2011, avec les Magnum Legend. Ces véhicules ont été produits dans le but de célébrer le vingtième anniversaire de la gamme. Il n’y a eu que 99 exemplaires produits dans le monde.

Pour ce qui est de la gamme Renault Magnum elle-même, les productions ont été interrompues depuis 2013. Le constructeur y a mis un terme et a fait remplacer la Renault Magnum par la gamme Renault T.

La vie d'un garagiste

garage

Un garagiste est cette personne travaillant dans un atelier destiné à la réparation et à l’entretien de véhicules automobiles. Le garagiste poids lourds ou mécanicien de véhicule industriel, de transport ou camion, s’occupe de contrôler, tester et régler le fonctionnement de l’ensemble du système mécanique des poids lourds. En lisant cet article, vous allez en découvrir davantage sur la fonction véritable de ce type de garagiste et ses tarifs. Vous allez également pouvoir faire la différence entre un garagiste multimarque et un garagiste concessionnaire, et quelles sont les marques de camions les plus courantes dans les garages en France.

Quelle est la fonction d’un garagiste poids lourds ?

Un garagiste poids lourds est ce mécanicien d’automobile titulaire d’un CAP, d’un BEP, ou d’un BAC pro dans le domaine de maintenance de véhicule poids lourds. Il a souvent un permis B et un autre permis PL lui conférant plus d’aisance dans l’exercice de son métier. Le garagiste s’occupe alors de l’entretien et des autres révisions courantes des véhicules poids lourds. Il pose également à l’aide de divers appareils électroniques, un diagnostic. Il offre, en outre, une assistance à sa la clientèle en lui donnant divers conseils qui sont essentiellement d’ordre technique.

Un garagiste poids lourds compétent doit avoir une très bonne maîtrise du domaine mécanique qui est son domaine d’expertise. Il doit aussi avoir quelques connaissances dans le domaine électrique ainsi qu’une aisance dans l’utilisation de ses appareils et outils de travail. Il devra aussi être apte à faire les différentes révisions dont auront besoin les véhicules que l’on lui amènera, localiser très vite les pannes et renseigner la fiche technique de l’intervention. Tout ceci lui impose une mise à jour régulière de ses connaissances.